« | Accueil

Continuer sur cette lancée

25 février 2018

GattusoFort de son statut d’équipe invaincue en 2018, le Milan se déplace ce soir sur la pelouse de la Roma avec l’intention ferme de poursuivre cette série. Mais au-delà du symbole, cette rencontre s’avère décisive en ce qu’elle annonce deux autres matches – Inter en championnat, Lazio en Coupe – compliqués mais non moins décisifs dans la course à l’Europe. Pour ne rien arranger, le tirage au sort de l’Europa League a rendu son verdict : Milan vs Arsenal ! Comme pour montrer qu’il n’y a pas d’échappatoire possible. Comme pour montrer que le calendrier n’est pas une excuse, que Gattuso et ses hommes ont leur destin en main.

RENAISSANCE
L’année 2018 a commencé sous les meilleurs auspices, et tout le mérite en revient à Gattuso qui a eu le courage – compte tenu de sa maigre expérience d’entraîneur et de la pression permanente qui entoure le club – de reprendre une équipe en totale perdition, où tout semblait aller de travers, pour en faire le rouleau compresseur qui est en train de prendre forme. Les débuts furent pourtant des plus délicats : à la recherche des résultats et de la compo type, Rino a même songé à la démission et d’aucuns commençaient à regretter Montella. Qu’il semble loin ce temps ; Gattuso, fidèle à son tempérament de toujours, a réussi à trouver les ressources mentales pour se relever et le voici désormais solidement installé.

LE DECLIC
La cure fonctionne, les résultats le démontrent : Milan reste sur une impressionnante série de onze matches d’invincibilité toutes compétitions confondues ! Un rythme de folie entamé, fort symboliquement, par cette qualification dans les prolongations en quarts de finale de Coupe d’Italie contre… l’Inter. Les dynamiques étaient alors diamétralement opposées : cynique, froide, conquérante, intraitable défensivement, super efficace offensivement, l’Inter, pourtant loin d’être brillante (déjà, diront les mauvaises mais non moins véridiques langues), faisait figure de candidate au titre en championnat et abordait naturellement ce derby dans la peau du favori face à un Milan toujours fiévreux, inconstant, dominateur stérile, d’une friabilité carabinée, sortant de deux défaites nettes (3-0 sur la pelouse du Hellas et 0-2 contre l’Atalanta à domicile). Mais un derby reste un derby, la réalité du terrain et le talent du prodige Cutrone – comme pour accentuer le symbole – l’ont montré ce soir-là : la logique est un indicateur inopérant en la matière. En voyant les scènes de liesse qui s’ensuivirent et cette image forte de tout le groupe réuni autour de Gattuso, quelque chose comme un tournant a semblé s’être produit. La suite, on le voit, on le vit, on le sent, montre qu’il ne s’agissait pas d’une simple impression : c’est vrai – pour utiliser un mot trivial.

CHANGEMENT DE GESTION, FIN DE LA MALEDICTION
Outre la symbolique du derby, cette victoire a aussi sonné la fin de la malédiction contre les « gros ». Lazio, Sampdoria, Roma, Inter, Juventus, Naples, Atalanta, autant d’équipes, pour les citer dans l’ordre chronologique des rencontres disputées, contre lesquelles Milan a connu la défaite. Autant d’équipes également, si l’on excepte l’Atalanta qui néanmoins colle aux trousses, qui devancent Milan au classement. Une constante qui renvoyait au syndrome du fort contre les faibles (pour peu que l’adjectif « fort » convienne), faible contre les forts. Sous Montella, la résignation semblait être arrivée à son comble : à chaque confrontation contre un gros, les tifosi en venaient presque à espérer une limitation des dégâts. Et si d’aucuns croyaient au sursaut, pour leur majorité, ce n’est pas d’une victoire mais à tout le moins d’un partage des points que leurs rêves se raccrochaient. Il n’en fut jamais rien.

Reste que ce derby catalyseur, ce n’est pas sous Montella qu’il s’est disputé, mais bel et bien sous Gennaro Ivan Gattuso ! Et ça change tout. En prenant les rênes de l’équipe, le Calabrais ne s’est pas contenté d’opter pour un schéma tactique stable (le 4-3-3), de faire des choix forts (l’inexpérimenté Cutrone devant les confirmés Silva et Kalinic dans la hiérarchie des attaquants ; Calhanoglu sur le flanc gauche en position de faux ailier où il démontre enfin toute l’étendue de son talent ; confiance accordée au tout jeune Calabria qui le lui rend bien malgré une expulsion stupide lourde de conséquences mais qui, gageons-le, lui servira de leçon ; confirmation du duo Bonucci – Romagnoli dont l’entente s’améliore match après match ; clés du jeu délivrées à un Biglia qui retrouve sa meilleure forme physique, etc), ou bien encore de faire accepter à ses hommes, en plein cours de saison, la nécessité d’ une reprise du travail foncier (Milan étant l’une des équipes au kilométrage le plus faible sur la phase aller), avec tout ce que ça implique de sacrifices sur le court terme. En sus du chantier technico-tactique et du travail de réathlétisation, c’est surtout sur l’aspect mental que les résultats sont les plus spectaculaires. Autrement dit, ce qui a fait le plus défaut à l’équipe ces dernières années, toutes ères confondues depuis celle d’Allegri. Quand on se souvient du joueur qu’il fut et de sa hargne légendaire, il n’y a finalement rien d’étonnant à ce que Gattuso réussisse là où d’autres ont échoué. On a coutume de dire que les grands joueurs ne font pas forcément des bons entraîneurs en citant pour s’en convaincre d’illustres exemples. Sans préjuger de l’avenir, on peut toutefois affirmer que Gattuso n’était pas qu’un grand joueur, c’était d’abord un gagneur, avant tout un leader, un ennemi déclaré de la défaite et plus encore du relâchement, un guerrier au sens du sacrifice sans pareil, un faux méchant noyé dans un océan truffé de faux gentils. Autant de valeurs que son groupe a intégré comme peuvent en témoigner la série d’invincibilité en cours, et particulièrement ces revanches prises sur les équipes mieux classées (Inter, Lazio, Sampdoria).

ZONE DE TURBULENCES, MOMENT DE CONFIRMER
Après avoir marché sur le champion de Bulgarie Ludogorets en Europa League, le Milan s’est donc qualifié pour le tour suivant. Le moins que l’on puisse dire, c’est que le tirage n’a pas été clément puisque l’adversaire que les petites mains tremblotantes d’Abidal ont choisi n’est autre qu’Arsenal, l’un des favoris de la compétition. Un choc sauce Ligue des Champions pour deux équipes en quête d’un retour dans l’élite. Un tirage difficile, donc, surtout au regard du calendrier dantesque à venir, avec deux déplacements dans la capitale (Roma, Lazio) entrecoupés d’un derby qui s’annonce particulièrement électrique ! Quitte à y laisser des plumes, l’heure n’est plus au calcul : il faudra un investissement total de tous les joueurs pour engager ces batailles. La première commence dès ce soir, sur le terrain toujours compliqué de la Roma, laquelle était venue s’imposer tranquillement à San Siro au match aller (0-2). Les deux équipes sortent d’un voyage en Europe de l’est pour des résultats contrastés : victoire et qualification pour le Milan, défaite et ballottage défavorable pour la Roma. Mais gare à l’excès de confiance ! D’une part parce que la Roma a eu l’heur de se reposer un jour de plus ; d’autre part parce qu’en championnat, ce sont bien les hommes de Di Francesco qui font la course devant, et nul doute qu’ils seront remontés à bloc pour oublier cette parenthèse ukrainienne et récupérer leur troisième place actuellement occupée par… la Lazio. Milan, de son côté, a l’occasion de se rapprocher toujours plus de la quatrième place directement qualificative pour la Ligue des Champions, objectif déclaré du début de saison sur lequel la communication du club a depuis fait un trait – du moins officiellement. Les tifosi, eux, se remettent timidement à y croire. A Gattuso et ses hommes de leur montrer qu’ils ont raison de leur faire confiance.

Les compos probables :

Roma (4-2-3-1) : Alisson ; Florenzi, Manolas, Fazio, Kolarov ; Strootman, Pelligrini ; Under, Nainggolan, Perotti ; Dzeko.

Milan : (4-3-3) : Donnarumma ; Calabria, Bonucci, Romagnoli, Rodriguez ; Kessié, Biglia, Bonaventura ; Suso, Cutrone, Calhanoglu.

Forza !

Partagez l'article :
  • Print
  • Facebook
  • Twitter
  • Google Bookmarks

Article rédigé par Henriette
Nombre de lecture(s) : 97 135

Catégories : Tous les articles | 1 121 Commentaires »

 

Ajouter un commentaire

Désolé, vous devez être connecté(e) pour poster un commentaire.

1 121 Réponses pour “Continuer sur cette lancée”

  1. Meeko dit :

    Et pendant ce temps là, l’Inter et le PSG sont immunisés… Pitoyable !

    L’UEFA a peur que le Milan revienne au top niveau !

  2. passion_rossnora 007 dit :

    D’apres la gazetta dello sport on ce dirigerais vers une exlusion (tout le monde le sait) de toute coupe d’Europe plus une amende de 30 M d’Euro et des condition a respecter pour revenir en Europe.La decision ce fera le Lundi.

  3. marconico dit :

    Putain de putain de putain de situation.

    Fininvest des Berlusconi nous ont vraiement basarder dans inconnus total.

    Déjà scénario de la vente catastrophique ,closing avec un montage de prêt et de société dans des paradis fiscaux risquée, un investisseur chinois qui n’a pas de sous, qui prête des sommes astronomiques à droite et à gauche avec taux de remboursements presque irréalisables.

    Ils nous font un Mercato à 230 M€ , de la poudre au yeux , même pas 8 mois après nouveau scénario à la cons , augmentation de Capital bizarre, épée de Damoclès sur la tête Elliot si pas d’augmentation de capital , 10 M par la , 32 M€ par ect.

    Nouveauté, on vends une partie des actions au Le total ou je ne sais quoi et rebelote, Rickets, Mister X non club va tomber dans les mains de Elliot, non younghong Li va envoyer 32 M€ , UEFA qui va sanctionner en parallèle.

    Putain mais quel Bordel Milan vie en ce moment et tout sa en plein coupe du Monde palpitante.

    Fais chier .

  4. rozenerie07 dit :

    Livraison devait être lui aussi un business Man et nous a promis plein de chose pour au final rien de garantie.

    Perso j’attends de voir tranquillement ce qui ce passe avec notre club chérie lol.

    Perso même en série D je serais avec mon pti maillot rouge et noir mdr.

    Mais bon j’espère qu’on aura cette fois ci un vrai propriétaire qui compte vraiment investir à tout les niveaux et qui aime surtout le club.

    Un bon milliardaire passionné comme nous du Milan AC et c’est parfait.

  5. Il Milanista1899 dit :

    Ilgenio10 je suis tout à fait d’accord avec toi mon poulet. Je prends les déclarations de la famille Ricketts comme une tentative désespérée de marquer des points vis-à-vis de l’offre de Mister X, qui a l’air d’avoir une longueur dans le dossier. Et pour finir je me dis que si le nom de Mister X n’est pas sorti dans la presse c’est car c’est lui qui va conclure à la fin. Je le sens comme ça. Ce qui me rassure avec un « futur » Président Américain c’est que ce sont de vrais business men les types. En général ils investissent toujours intelligemment et puis c’est évident qu’avec eux le stade de propriété sera ENFIN une priorité RÉELLE !!!

  6. ilgenio10 dit :

    La famille Ricketts a fait le choix de sortir de l’ombre car ils sont en retard par rapport a d’autres potentiels acquéreurs. L’offre de Mister X avec la Goldman Sachs comme intermédiaire serait en pole position.
    On croise les doigts fratelli !
    A suivre …

  7. Slyden dit :

    Vue qu’ils se sont exprimés c’est possible. Ça peut aller très vite mais on doit rester prudent jusqu’â l’officialisation.
    Selon moi la position de Li est délicate et c’est la meilleure chose qui puisse arriver.
    Après j’espère aussi qu’il y aura vente avant la sanction de l’Uefa.

    Forza Milan !!

  8. Gustus dit :

    Mon hypothèse c’est que la vente est quasiment conclu surtou avec la sorti du patron Américain. Et que c’est une histoire de jours…

    Et que l’UEFA est au courant et attend ça avant la sanction.

    Car la presse a beau dire ce qu’ils veulent. Mais la sanction ont la connaît. Pas besoin d’attendre 5 jours pour l’annoncer. A moins qu’il y ai quelques choses derrière.

    J’espère que mon hypothèse va se réaliser.

    Pour parler mercato. En vice Suso le petit Shaqiri c’est vraiment pas mal pour 14M.

  9. Slyden dit :

    Bonjour

    Il semble qu’on se dirige vers les bras de Thomas Ricketts. On parle même d’un accord proche.
    J’espère une issue favorable.
    Edit: à noter que c’est la famille Ricketts sui veut prendre le controle du club.

    Carolina Morace dirigera l’équipe féminine. Pour un contrat durant jusqu’en 2020.

    Forza Milan !

  10. Il Milanista1899 dit :

    Voilà. Li n’a pas versé les 32 millions. Si le 9 Juillet il ne trouve pas l’argent, le club passera automatiquement dans les mains du fond Elliott. Pour vous dire la vérité je sais même pas si c’est une bonne nouvelle pour nous ou pas … Je suis perdu !!!

  11. Pirlo_Le_PlayMaker dit :

    Dès qu’Elliott rachète Milan, qu’il instruise Mirabelli et Fassone de recruter Ante REBIC. :evil: :evil:

  12. Gustus dit :

    Les rumeurs sont que l’UEFA attendrait un peu que la vente se decante. Vente qui est en phase finale.

    Si elle intervient très vite, a pourrait jouer sur la sanction. Sachant que le soucis de l’UEFA est clairement LI.

    Si le club est rachète et que sa avance vite ce week end. Le club pourrait informer l’UEFA avec des documents officiels et la sanction qui est clair aujourd’hui c’est l’exclusion de l’EL pourrait être revu.

  13. Il Milanista1899 dit :

    Tu as raison Meeko la presse parle d’un fameux Ricketts mais est-il assez riche pour pouvoir mener le Milan ??? D’après certaines sources le nom serait quelqu’un de connu et le fait que la presse annonce le nom de ce cher Ricketts ça me laisse à penser que ce n’est pas lui le mieux placé. Enfin bref Ricketts ou pas Ricketts on veut du lourd bordel de merde. Supporters Milanais on a fait quoi de mal pour mériter une telle décadence de ce club ??? Le cirque dure depuis trop longtemps. STOP.

  14. Meeko dit :

    On parle de plus en plus d’un certain Thomas Ricketts ( proprio d’une franchise MLB ) pour investir dans le Milan !

  15. ilgenio10 dit :

    Il Milanista1899 C’est Carlo Festa qui a donné l’info sur le blog Sole 24 Ore. Si YongLi finalise actuellement avec une vente c’est plutôt logique qu’il laisse Elliott recapitaliser. Mais le plus important, c’est mon avis, YongLi est incapable de sortir les 32ml pour recapitaliser. C’est cette histoire qui fait bouger les choses et non l’histoire avec l’uefa.

  16. Il Milanista1899 dit :

    Attend Ilgenio10 MilanNews.it vient de faire disparaître l’atricle aussitôt !!! C’est quoi cette histoire encore ??? Y avait un article qui donnait comme officielle l’info selon laquelle Elliott avait versé les 32 millions. 3 minutes plus tard plus rien. Article supprimé !!! Très étrange

  17. ilgenio10 dit :

    Oui Il Milanista1899. Selon Sole 24 Elliott aurait versé les fameux 32ml. Ce qui enclencherait systématiquement un compte a rebours de 10 jours a Li pour rembourser Elliott.
    Si l’info est confirmée, cela signifierait que YongLi lâche prise …
    Cette manœuvre a le mérite d’accélérer les choses. La logique voudrait que YongLi vende pour éviter de tout perdre.

  18. Il Milanista1899 dit :

    Elliott « viendrait » de verser les 32 millions manquants !!! Affaire à suivre de très très près

  19. ilgenio10 dit :

    Il faut savoir aussi que Elliott a un droit de veto contre l’entrée d’un nouvel associé. Si Elliott considère qu’un éventuel associé n’est pas solide financièrement, il peut s’opposer a son entrée dans le capital du club.
    Je ne serais pas étonné qu’Elliott soit partie prenante dans ces négociations avec ces nouveaux investisseurs.

  20. Gustus dit :

    D’après plusieurs articles, si demain les 32M d augmentation du capital ne sont pas versé le club reviendra à Eliott sous 15 jours.

    En gros c’est sûrement pour ça que Li se bouge. Et il serait même a Londres pour parler avec les investisseurs.

    L’affaire est sûrement plus avancé qu’on le pense.

    Et les offres évoqués c’est pour acheter 70 a 80%du club.

    Je pense que ce week end ou début de semaine ont sera plus informé.

    En plus l’UEFA attend peux être lundi, car cette histoire d actionnaire peux éventuellement changer leurs décision non ?

  21. admin dit :

    Vu la tournure des évènements, je ne pense pas qu’on passera chez Elliott. Pour Li ce serait une catastrophe car il perdrait tout. C’est pour ça qu’il se bouge le cul pour trouver un associé afin de se débarrasser d’Elliott. Sa priorité c’est de sauver son investissement, il s’en fout de l’UEFA lui. Il joue sa vie le type.

    On doit espérer que son associé soit sérieux et solide car avec Elliott derrière, on pouvait être tranquille, Li avait la pression, des échéances à respecter etc. Une fois qu’il ne sera plus redevable, il fera un peu ce qu’il veut, comme il veut et quand il veut.

    Li ne m’a pas l’air assez solide. J’espère vraiment que quelqu’un d’énorme reprendra rapidement la majorité. On a besoin de stabilité, j’en ai marre de ce bordel. Entre la vente, le closing et toute cette instabilité, ça fait combien, 3 ans (?) qu’on est dans le floue?

 
 
 
 

Ce site n'est pas le site officiel de l'A.C. Milan S.p.A - Les marques Milan, ACM, le logo et tous les signes distinctifs qui y sont attachés sont la propriété exclusive de l'A.C. Milan S.p.A. - Le site officiel de l'A.C. Milan S.p.A est www.acmilan.com